Home / Guerre-14-18-Belgique / 5 les hôpitaux 13

LES HÔPITAUX MILITAIRES

Des services d’ambulances et hôpitaux militaires belges sont créés vers le milieu du mois d’octobre 1914 à Furnes et dans les environs de Calais, dans le nord de la France.

Fin 1914 à La Panne, la Croix-Rouge aménage l’Hôtel de l’Océan en hôpital. Elle en construira un second plus tard à Furnes. Trois autres sont créés par le Service sanitaire militaire : à Hoogstade, Adinkerke (Cabourg) et Beveren-aan-de-IJzer.

Les hôpitaux sont des centres de référence pour les médecins qui viennent y étudier les dernières avancées de la science. Outre un équipement médical traditionnel de chirurgie, ophtalmologie,
stomatologie, urologie et virologie, les hôpitaux se dotent aussi de laboratoires de bactériologie, biochimie, neurologie et radiologie.

La revalidation des militaires blessés est prise en charge par les départements de kinésithérapie et d’orthopédie. Ce dernier a un atelier de fabrication de prothèses.
Chaque hôpital a sa pharmacie. De nombreux hôpitaux et centres de revalidation voient le jour en France et en Grande-Bretagne, fondés par l’armée belge ou mis à sa disposition.

Toutes les blessures des militaires ne sont pas nécessairement dues aux ennemis : le manque de confort et d’hygiène occasionne aussi des ravages.

La vermine, les conditions météorologiques, le manque de repos et l’anxiété sont autant de facteurs néfastes pour la santé.

Nous utilisons les cookies pour rendre notre site plus facile à utiliser. Pour en savoir plus Accepter

Pub